Grève de la SNCF : une chance pour la mobilité ?

La grève de la SNCF : une chance pour la mobilité ?

On nous l’annonce jusqu’à saturation. La SNCF sera en grève massive à partir d’aujourd’hui. Pour 3 mois ? en grève ? en perturbation ? Laissons de côté les vraies raisons de ce mouvement aussi bien que celles de la volonté de réforme. Elle va gêner sans doute beaucoup la mobilité. Elle peut aussi faire réfléchir aux alternatives. Elle le fait déjà. Une chance offerte par le matraquage médiatique autour de l’événement.

La mobilité conditionne les activités humaines.

L’échange, de marchandises, de savoirs, se fait depuis la nuit des temps par la rencontre physique. Elle conditionne toujours dans une large mesure ces activités aujourd’hui. Mais depuis cette fameuse nuit des temps qui justifie si souvent le refus de faire autrement, le monde a changé. Et très rapidement depuis quelques décennies. Les échanges se font de moins en moins par des moyens qui avaient encore cours il y a quelques décennies. Regardez la Poste qui cherche à apporter d’autres services que la distribution d’un courrier de plus en plus rare, constatez que le télétravail gagne du terrain de jour en jour, voyez ce qui est en train de se passer en télémédecine, en e-commerce, en co-working, en visio-conférence, en covoiturage, en autopartage, vélos et autres. Autant de pratiques et d’expérimentations qui peuvent devenir d’usages courants.

Alternatives ?

Le mouvement de grève s’il devait durer trois mois peut provoquer une accélération de toutes ces évolutions. Parce que les personnes qui ont besoin de continuer à être actifs durant toute cette période auront un temps suffisant pour se débrouiller autrement. Faisons leur confiance, ils trouveront, c’est certain. Et certains de ces moyens seront adoptés parce qu’ils marchent bien. Déjà des applications de covoiturage pour trajets courts sont boostées par ceux qui sont à la recherche de solutions alternatives. Le télétravail sera pratiqué et entrera plus vite dans les habitudes des entreprises qui ont beaucoup à y gagner. Beaucoup d’alternatives deviendront des usages quotidiens et, peut-être amélioreront, la vie de nos concitoyens.

La SNCF ne mourra pas pour autant. Elle en sortira transformée quelle que soit le compromis qui mettra fin au conflit.

Résilience

Cette spéculation est-elle trop optimiste ? En partie seulement. Je crois que nous sortons toujours plus avertis et conscients de notre évolution lors d’un conflit ou d’une crise. C’est en tout cas un angle très  différent de celui du monde médiatique. Penser d’autres chemins est un choix ou une figure imposée.

 

 

 

 

Nous attendons trop de choses de nos politiques

Nous attendons trop de choses de nos politiques

Si je vous dis que l’échéance est dans une semaine, j’imagine que vous savez de quoi je parle ! Voter pour la Présidentielle 2017 est indispensable. Les émissions politiques font des cartons d’audience. Et si nous en attendions beaucoup trop des politiques ? Et si le monde médiatico-politique entretenait l’art de nous rendre dépendant ?

Nous avons de moins en moins besoin des politiciens et de plus en plus besoin de Politique.

Nous avons besoin que la Politique assure les conditions de la paix civile, de la justice et du terreau social qui nous permettra de faire nos choix et d’exercer nos liberté et créativité. Sécurité, justice, accès équitable à tous les savoirs et infrastructures de bien commun qui nous permettront d’entreprendre, d’être mobiles et de vivre en bonne santé et entente entre générations.

Mais après ne nous faites plus croire que vous devez tout gérer dans les moindres détails de notre vie quotidienne. A vouloir tout règlementer et formater vous nous enfermez dans un carcan qui éteint notre possibilité de devenir qui nous sommes comme l’évoque Jacques Attali dans son livre « Devenir Soi ». Et  vous nous maintenez dans une dépendance fictive à laquelle vous nous demandez d’adhérer, chacun de vous selon vos idéologies respectives

Voter pour la Présidentielle, un devoir urgent ! Mais …

Arrêtez donc de nous promettre de l’assistance règlementée, des dispositifs de protection, des diminutions d’impôts, des augmentations d’allocations, de la prudence et des principes rigides de précaution qui sont les extincteurs de l’initiative et de la créativité. De toute manière toutes ces promesses sont incompatibles avec la gestion arithmétique de nos ressources. Vous en faites vous mêmes le constat lors du lancement de toute nouvelle réforme et négociation qui ne sont que des tentatives de rattrapage d’une réalité annoncée. Concentrez vous sur vos missions essentielles, celles de créer les conditions favorables au fonctionnement épanoui de notre société. Dans un climat serein.

A nous maintenant d’analyser vos grands discours, vos petites phrases, vos gesticulations, vos comportements selon les paramètres de nos vrais besoins. Arrêtez tout de suite vos promesses ! Nous sommes les “anciens” de cette société et avons vécu toutes les campagnes de la Vème.

Et maintenant votons pour ceux que nous aurons retenus et qui sauront aussi rester à l’écoute de nos idées entre deux élections dans une démocratie vivante et permanente.

Si vous avez lu ce texte et que vous le trouvez pertinent et de bons sens, s’il vous plait partagez le autour de vous !

Génération Pivot ?

GÉNÉRATION PIVOT ?

Le pivot c’est la base, le soutien essentiel, ce sur quoi tout repose…

La génération Pivot c’est NOUS !

C’est nous, la génération des retraité-e-s qui cohabitons aujourd’hui avec nos enfants et petits-enfants mais aussi à l’autre bout des âges – merci la longévité – avec nos parents.

Quatre générations en présence, ce n’est plus très rare. Pour la nôtre, celle des retraités c’est une chance mais aussi des responsabilités nouvelles et multiples.

Si nous savons peu ou prou comment aider nos descendants, nous sommes peu nombreux à être préparés à résoudre les problèmes de perte d’autonomie de nos ascendants, de nos collatéraux… ou de nous-même !

Les obstacles sont variés et les solutions d’autant plus difficiles à trouver que la raison est mise à mal par l’affect ! Le nôtre et celui fréquemment perturbé de la personne en perte d’autonomie qui compliquent la prise de décision… qui finalement ne peut être qu’un compromis !

Personne ne souhaite envisager le pire… mais le mieux, pour la sérénité de tout le monde, est de l’anticiper et d’en parler. Les volontés de l’intéressé, écrites en toute possession de ses moyens, seront alors plus facilement respectées.

De multiples dispositifs administratifs et médico-sociaux existent. Nous sommes même des sortes de champions en France. Les organismes appelés à nous aider dans ces situations sont multiples, … et éparpillés. Pas toujours d’un accès aisé pour celles et ceux qui ne sont pas familiarisés avec les arcanes de ce monde-là. Cerise sur le gâteau, le jour où nous en avons besoin, c’est souvent urgent, très urgent !

Notre but avec la rubrique “Génération Pivot” est de faciliter la prise de décisions devant la perte d’autonomie, présente ou future … y compris la nôtre !

La rubrique “Génération Pivot” traitera sans tabou de sujets en lien avec la perte d’autonomie. Le handicap, les dispositions prises ou à prendre sur des questions telles que la désignation d’une personne de confiance, des procurations pour une gestion de la vie quotidienne, des assurances, l’expression ou le non-dit de ce qui est jugé comme acceptable en cas de problèmes d’autonomie comme le maintien et les soins à domicile, le séjour en maison de retraite, et tous les aspects de ressources et juridiques que cela peut faire apparaître.

La rubrique « Génération Pivot » doit s’enrichir d’un certain nombre de liens, de documents téléchargeables, de conseils vécus, et d’idées qui aideront à réfléchir calmement à ces questions. Et comme nous sommes aujourd’hui la génération 2.0, cela veut dire que vous qui lisez ces lignes vous pouvez grâce à ce blog, partager vos expériences, vos témoignages et même vos conseils avec d’autres internautes à la recherche d’informations. Ne les gardez pas pour vous, partagez les pour les valoriser ! Et peut-être nouer des relations et découvrir des réseaux de solidarité

Liens à cliquer