La place du patient dans le système de santé

Quelle est la place du patient dans notre système de santé ?

Depuis des mois il n’y a plus de revue de presse ou reportage TV sans que l’on crie au loup sur les problèmes liés à notre système de santé. Urgences débordées, Hôpitaux en déroute, trou de la Sécurité Sociale, infirmières en burn-out, réforme du système, mutuelles qui augmentent leurs cotisations, toutes les institutions semblent mal en point. Et moi, et moi et moi … comme le chanterait notre Dutronc ?  Il a bien raison commençons par l’autre bout, le patient, vous, moi, les autres …et mettons les vrais mots en face des choses !

Parlons-nous d’un système de santé ou d’un système de soins ?

Les mots ont un sens. Disons, pour « remettre le clocher au milieu du village », que tous les problèmes mentionnés plus haut relèvent d’un système de soins. Avons-nous le pouvoir de résoudre ce problème ? Peu probable ! Pas assez d’informations objectives sur ce qui se trame dans les arcanes du système et leurs obscures luttes d’influences contradictoires et conflictuelles.  Mais, in fine, ne sommes-nous pas l’enjeu, voire l’otage, de ce système ? Soit, mais rien ne nous interdit, en revanche, de nous poser les bonnes questions sur le sujet qui nous concerne au plus près, ma santé à moi, celle de mes proches …

Quels sont les facteurs qui comptent pour ma santé ?

 Selon le Pr. Olli CARPEN au sein de la Biobanque du Science Park en Finlande les voici :

  • Nos modes de vie : 40%
  • Notre génétique : 30%
  • La qualité du lien social : 15%
  • Exposition environnementale : 5%
  • Système de soins : 5%
  • Aléas et accidents : 5%

Le système de soins ne représente donc que 5% des facteurs qui influencent notre santé ? Après un exercice d’arithmétique de base, force est de conclure que largement plus de la moitié des facteurs sont en notre pouvoir. Modes de vie, alimentation, tabac, exercice, sport, réseau social et l’épigénétique* sont très loin devant le système de soins.

Rester en bonne forme et santé le plus longtemps possible ?

D’abord, arrêtons de donner prise à la peur suscitée par des informations sur le système de soins. Stress inutile et toxique pour la santé ! Nous avons, « individuellement », une influence décisive pour notre santé. Sommes-nous assez nombreux dans le monde pour nous en rendre compte et nous mettre sur la voie d’un changement en notre faveur et celui de nos petits-enfants ? Il semblerait que c’est possible quand on constate l’engouement, un peu partout, pour l’exercice ou l’alimentation bio. Serait-ce à (long) terme une des solutions pour rétablir la bonne santé de notre système de soins ? Rien n’est moins sûr tant la logique du système est pervertie. Mais la réflexion est ouverte !

Participez à cette discussion.

*L’épigénétique est l’expression de nos gènes selon leur exposition à l’environnement. Donc dépendant, en partie, de nos choix de vie.

YUKA, les jeunes générations défient la grande distribution, YOUPI !

YOUPI ! YUKA ! les jeunes générations osent les contre-pouvoirs !

Depuis 2007 une appli gratuite, YUKA, fait fureur dans les allées des supermarchés et chez les distributeurs de cosmétiques. Il y a aujourd’hui près de 6 millions d’abonné-e-s à cette application sur smartphone dont le logo est une carotte. Créée par une tribu de 7 jeunes, ils osent se mesurer à la grande distribution et aux filières alimentaires et cosmétiques. Un contre-pouvoir dans l’air du temps comme le Nutriscore, une signalétique simplifiée en 5 couleurs. Bravo, les nouvelles générations !

Je scanne donc je sais ce que j’achète !

Un principe simple. Avec YUKA vous scannez le code barre du produit et le résultat apparaît : composition, une note sur 100 et 4 niveaux d’appréciation. Dans certains cas de médiocrité YUKA propose un produit alternatif. Vous êtes prévenus, maintenant à vous de décider !

YUKA peut-il rester indépendant ?

C’est la question que tout le monde se pose. Pour le moment l’équipe YUKA se réclame à l’abri de toutes les tentations. La pression de la filière alimentaire est forte au point de provoquer les contre-feux de certains acteurs de la grande distribution ou d’industries sous forme d’applications concurrentes à YUKA. Ou d’autres propositions pour occuper le terrain. Pour financer son indépendance YUKA lance des services de conseils en alimentation payants. Mais aussi un blog de discussion gratuit.

Ils ont fait bouger les choses !

C’est essentiel et c’est beaucoup. Une technologie, une application numérique et l’énergie d’une petite équipe font bouger les lignes en agissant dans le sens de l’intérêt général et du grand débat sur l’alimentation. Il suffit parfois d’une bonne idée et d’une grande dose d’audace, au bon moment, pour réveiller très rapidement une industrie qui faisait croire que ses solutions n’avaient pas d’alternatives.

D’autres initiatives existent et prennent de l’ampleur dans l’alimentaire basées sur la mobilisation et la contribution des citoyens et des consommateurs et dont nous reparlerons :

https://lamarqueduconsommateur.com

https://fr.openfoodfacts.org

Vous aussi, faites connaitre  ces initiatives autour de vous !

Réagissez à la discussion sur ce blog