Tous les Savoirs du Monde

Tous les savoirs publiĂ©s Ă  travers le Monde dont nous disposons aujourd’hui grĂące Ă  l’internet, ne sont pas un phĂ©nomĂšne totalement nouveau. En grande partie ces informations existaient depuis longtemps et Ă©taient stockĂ©es et classifiĂ©es dans les lieux dĂ©diĂ©s au savoir et Ă  sa transmission : Ă©coles, universitĂ©s, livres et bibliothĂšques, presse, confĂ©rences, etc 
.  Si un sujet nous intĂ©ressait nous pouvions y accĂ©der. Pas toujours le plus facilement du monde, il fallait des clĂ©s, mais c’était possible si nous Ă©tions tenaces.

Avant c’était mieux ?

Le cĂŽtĂ© constructif Ă©tait que cette dĂ©marche, par essence, nous obligeait Ă  faire un choix parmi tous les sujets d’informations possibles. Et dans certains cas les clĂ©s d’accĂšs Ă©taient suffisamment dissuasives pour en limiter voire pour en interdire l’accĂšs. Quelle Ă©tait la nature de ces clĂ©s ? DiplĂŽmes, abonnement payant, vocabulaire d’initiĂ©s, appartenance Ă  telle ou telle milieu social ou professionnel, les barrages plus ou moins subtils Ă©taient, et sont d’ailleurs toujours, nombreux.

Le changement est dans l’accùs

Ce qui change radicalement aujourd’hui c’est donc plus la facilitĂ© d’accĂšs plutĂŽt que la quantitĂ© et la diversitĂ© de ces informations. Mais cette facilitĂ© – « annoncĂ©e comme gratuite d’accĂšs » – est assortie voire polluĂ©e par les messages commerciaux et publicitaires trĂšs efficacement ciblĂ©s par rapport au contenu des recherches. Cette invasion de messages pertinents peut nous amener Ă  une navigation erratique et chronophage. Ceci est un des aspects nĂ©gatifs de cette facilitĂ© d’accĂšs.

Le deuxiĂšme inconvĂ©nient est le lien hypertexte. Le lien hypertexte offre la possibilitĂ© de consulter des informations accessibles d’un simple clic sur des zones de texte cliquables du document que nous sommes en train de lire. Bien pratique puisque cela nous Ă©vite de feuilleter ou de chercher des complĂ©ments dans un autre ouvrage, il nous amĂšne souvent Ă  une navigation labyrinthique d’oĂč nous avons parfois du mal Ă  trouver la sortie et dont nous ne retrouvons plus non plus le point d’entrĂ©e. Il faut beaucoup de discipline aux esprits curieux.

Enfin et troisiĂšme piĂšge, la masse des informations Ă  laquelle nous avons accĂšs sur le web est informe. Quand on cherche une information sur le web, il faut avoir une idĂ©e claire de ce que l’on veut obtenir et ne pas en dĂ©vier en cours de route. Certes cette recommandation pouvait s’appliquer Ă  une recherche bien avant l’existence d’internet. Mais le web a multipliĂ© et facilitĂ© d’une maniĂšre telle les tentations de digressions qu’il nous faut faire preuve d’une grande discipline et de beaucoup de dĂ©termination pour tenir la route et l’objectif de dĂ©part.

Chacun de nous se reconnaitra dans l’un ou l’autre dĂ©dale de nos navigations quotidiennes.

Au final, aujourd’hui c’est mieux !

Au prix de la clartĂ© d’esprit et d’une dose de discipline, il n’en reste pas moins que le web est un formidable outil de productivitĂ© dans l’acquisition de connaissances et qu’il nous permet, pour un coĂ»t raisonnable, et avec un Ă©norme gain de temps de nous nourrir de tous les savoirs aujourd’hui numĂ©risĂ©s et mis Ă  notre disposition.

Je peux aussi rajouter deux autres points importants.

Une solution pour l’égalitĂ© d’accĂšs au savoir.

Il permet Ă  nombre de personnes en difficultĂ©s de mobilitĂ© que ce soit Ă  cause de leur santĂ©, de leur Ăąge ou tout autre handicap, d’avoir un accĂšs, voire une participation active Ă  la connaissance et Ă  la culture. Dans ce sens on peut dire que le web est un outil d’équitĂ© dans ce domaine.

Et au final une participation et un partage des savoirs !

Et deuxiĂšme point, la facilitĂ© de l’accĂšs a stimulĂ© la production et le partage d’informations et de connaissances par des acteurs qui s’en trouvaient Ă©loignĂ©s bien souvent pour des raisons pratiques et un manque de moyens d’expression. L’internet a ouvert la possibilitĂ© Ă  des savoirs multiples et variĂ©s d’ĂȘtre publiables et consultables mĂȘme si cela pose le problĂšme de la fiabilitĂ© de ces savoirs. Une Ă©ducation au tri et classement de toutes ces informations par les internautes serait Ă  envisager. Peut-ĂȘtre Ă  l’école pour natifs du numĂ©rique et, en attendant que les gĂ©nĂ©rations passent, aussi Ă  travers de nouvelles formes d’éducation populaire et continue pour les plus ĂągĂ©-e-s.

C’est un des objectifs des Tables d’HĂŽtes NumĂ©riques à La Cantine du Quai des Savoirs Ă  Toulouse.

Venez participer à ces rendez-vous ou cliquer sur la mention « Commentaires » en bas de cette page.

Tables d’HĂŽtes NumĂ©riques kĂ©sako ?

Les Tables d’HĂŽtes NumĂ©riques existent depuis plus de 7 annĂ©es. Rendez-vous entre seniors chaque vendredi aprĂšs-midi de 14h Ă  16h, elles ont permis Ă  de nombreux seniors de se familiariser avec ces nouveaux appareils que sont les tablettes, PC et smartphones.

Mais les terminaux numériques ont beaucoup et rapidement évolué et grùce à cela les seniors sont de plus en plus habitués à ces outils.

Les Tables d’HĂŽtes NumĂ©riques vont Ă©voluer en douceur !

Lieu et horaires restent les mĂȘmes. Le concept d’origine est inchangé : il s’agit d’échanger les bonnes pratiques entre utilisateurs. C’est le contenu qui changera. Les rendez-vous s’orienteront de plus en plus vers les usages que nous faisons de nos appareils. En effet nombre de nos activitĂ©s et gestes quotidiens passent dorĂ©navant par le numĂ©rique.

SantĂ©, administration, communication, courses et consommation, loisirs, culture, information, formation, bricolage, cuisine et plein d’autres domaines de notre vie sont concernĂ©s partiellement ou totalement par la pratique numĂ©rique.

Chaque sĂ©ance traitera donc principalement d’un de ces thĂšmes et ces derniers pourront ĂȘtre choisis par les participants eux-mĂȘmes.

Il ne sera donc plus forcĂ©ment indispensable d’y venir avec vos appareils, une feuille de papier et un crayon suffiront mĂȘme si un smartphone ou une tablette y aura toujours sa place. Les animateurs proposeront une prĂ©sentation qui correspondra au thĂšme retenu. Puis ce sera l’échange entre participants dans la bonne humeur et la convivialitĂ© habituelles.

Venez nombreux pour participer à ces échanges et proposez-nous vos idées pour les prochaines séances.

Vous voulez voir comment ça se passe ? Regardez cette vidéo